Menu
Cette année c'est la bonne !

Bonne nouvelle : un coureur français va enfin remporter le Tour de France. Et ce, pour 5 raisons.

1. Cela fait désormais 33 ans que l’on attend que le successeur de Bernard Hinault ne pointe le bout de son nez cramé par le soleil de juillet. 33 ans, c’est aussi l’âge de Krisfroume et du Christ, habitués aux résurrections entre Jérusalem et le Zoncolan. Les planètes sont donc alignées : 2018 sera l’année parfaite pour que le cyclisme tricolore puisse enfin renaitre dans toute la lumière qu’il mérite. 


Jesus existe, et il est triple Champion du Monde de cyclisme

2. Bernard Hinault ne squatte plus la cérémonie protocolaire. Depuis 1987, le Blaireau travaillait pour le Tour et tenait un rôle d’ambassadeur auprès des VIP invités sur les étapes. Il était également hôte et maitre de cérémonie sur le podium (et agent de sécurité aussi, parfois). Il a mis fin à ses fonctions en 2016 : la place de « dernier français vainqueur sur le Tour » est donc libre ! Quelqu’un est chaud pour la prendre ?


Le Blaireau n'était pas là pour trier des lentilles

3. Parce que Richard Gasquet va remporter Roland Garros (une première tricolore depuis Yannick Noah en 1983) et débloquer le bug de la Matrice qui empêche les tennismen et cyclistes français de triompher dans leur plus belle compétition nationale. Tout ce que #Richard2018 a à faire, c’est vaincre Nadal au troisième tour et dérouler ensuite en dérouillant les Djokovic, Thiem et autre Zverez. Trop facile pour le Petit Mozart du tennis français ! 


#ALLEZRICHARE

4. Ce n’est plus un secret : le bitume de la Grande Boucle sera cabossé cette année. Entre les pavés du Nord et les caillasses du plateau des Glières, il y aura fort à faire. Un rendement disgracieux idéal pour un frenchy, qui sur un malentendu pourrait profiter des chutes des ultra-favoris. L'Histoire le confirme : la dernière fois qu’un secteur pavé a été emprunté sur le Tour, c’était en 2014 et deux coureurs français s’étaient trouvés sur le podium à Paris (Péraud et Pinot). Aux deux mauvaises places certes, mais sur le podium quand même. C’est juste un petit détail à corriger. En plus du fait que Nibali, vainqueur en 2014, sera là cette année et plus affamé que jamais. Un détail, on vous dit.


Il est bizarre ce sol, il est pas palpable

5. Romain Bardet a fait deux podiums de suite en 2016 et 2017, et ce n’est pas une statistique à prendre à la légère. Le dernier français à avoir réussi une telle performance était… Bernard Hinault !  Puisqu’on vous dit que les planètes sont alignées ! 

Bonus :

- Madame Irma nous l’a dit en consultant sa boule de cristal et après nous avoir soutiré 18€ d’appel surtaxé pour prendre un rendez-vous : « Romain Bardet va gagner le Tour. Sinon, vous désirez payer en liquide ou par chèque ? »  
- Qui voyait Manu Macron remporter la présidentielle l’année dernière ? Personne ! Qui verrait Benoit Vaugrenard remporter le Tour ? Personne ! Et pourtant… Okay, mauvais exemple. Mais vous voyez le délire.
- ATTAQUE DE PIERRE ROLLAND !

Bref : cette année, c'est la bonne* !

*en attendant la prochaine

Rédigé par La Musette le Friday June 1, 2018

Plus d'articles