Menu
À quatre épingles : suivez les aventures d’Eddy Ficile
Découvrez comment nous fabriquons notre tenue

La rumeur avait enflé sur le plateau de Bistrot Vélo mais pour préserver l’intimité de nos proches, harcelés par les appels masqués de Guillaume Di Grazia, nous préférons prendre les devants pour vous annoncer l’immense nouvelle : le Team Dans la Musette sera bel et bien officiellement représenté sur les routes en 2021 et portera haut les couleurs du cyclisme à la sauce ketchup-mayo jaune, par l’intermédiaire d’un ambassadeur très spécial que nous allons vous présenter.


Certes, nous ne rivaliserons pas tout de suite avec les écuries World Tour, le budget alloué au team étant de 13€ (soit deux pintes tièdes avalées au coeur d’une douce nuit d’été, à l'époque où boire un verre en terrasse n’était pas un rêve aussi fou et lointain que voir un coureur français gagner le Tour). Aussi, par manque de trésorerie et pour des raisons pratiques (il ne nous restait plus qu’une seule tenue Dans la Musette en stock au moment des négociations), nous avons choisi de démarrer modestement cette folle aventure sur le circuit Pass’Cyclisme (4ème division FFC, où tu peux te permettre de bouffer une barquette de frites avant le départ et être compétitif néanmoins) et cela avec un unique coureur, mais pas des moindres : Eddy Ficile.

Retraité des pelotons depuis 2012, soit huit longues années à critiquer des cyclistes pros depuis son canapé une binouze à la main, Eddy a séduit le Team par sa volonté de revenir à un niveau qui lui permettra dans un premier temps de ne plus être essoufflé après trois étages grimpés sans ascenseur et dans un second temps de réaliser son rêve, à savoir : revenir dans le peloton et lever les bras sur une course Pass’Cyclisme en tapant des papys au sprint. Vous l’aurez compris : notre objectif d’accession au World Tour à l’horizon 2024 passera par les courses de terroir et par un peu de besogne à l’entrainement pour notre représentant.

Nous en profitons par ailleurs pour ré-affirmer publiquement notre confiance en Eddy, qui a toujours été notre choix numéro un, malgré les rumeurs aussi infondées que persistantes de négociations entre le Team et Marc Hirschi ou encore Pauline Ferrand-Prévôt.


Eddy Ficile ne met pas de slip sous son cuissard.

Pur sprinteur autoproclamé (en vrai c’est parce qu’il ne grimpe pas un pont d’autoroute), Eddy possède effectivement une bonne pointe de vitesse ainsi qu’une paire de cuisses Pierrick-Fédriguesque lui permettant de survivre aux assauts du peloton à l’unique condition que ce dernier reste sur le gros plateau et que les dos d’âne ne se transforment pas en grimpette (#JeSuisMichel). Les probants premiers tests réalisés en soufflerie sur vélo d’appartement devant deux ventilateurs Lidl nous ont confortés dans cette idée, et Eddy sera à coup sûr l’homme de la situation pour le Team. Un lot de quatre épingles lui a été remis symboliquement pour sceller cette nouvelle aventure que vous pourrez suivre comme un mode carrière sur FIFA, guettant l’évolution de notre gazier, modeste cycliste qui vous ressemble avec ses forces et ses faiblesses (surtout ses faiblesses).

Notre projet est articulé autour de valeurs fortes, érigeant la bière de fin d’entraînement, l’honnêteté et la transparence en principes fondamentaux. Aussi, notre ambassadeur de choix tiendra un carnet de route hebdomadaire sur notre site et sur nos réseaux sociaux (rubrique « À quatre épingles »), sorte de passeport biologique aux accents amateurs pour vous narrer sa progression, ses ressentis et plus globalement son grand retour sur les routes cyclistes avec son lot d’anecdotes drôles et intimes. Sans langue de bois, avec probité et sincérité, notre coureur vedette partagera donc avec vous l’entièreté de ses folles aventures vélocipédiques, de la pâte de fruit qui colle au fond de sa poche jusqu’à la fameuse et émouvante remise d’un dossard dans son dos. Il ne vous épargnera donc rien, pas même le pire.

Parce que notre rêve partagé ne tient qu’à quatre épingles et à la remise d’un dossard dans le dos d’Eddy.

****

Interview exclusive d’Eddy Ficile :

DLM : Salut Eddy, bienvenue dans la team Dans la Musette ! Quel est ton ressenti quant à cet ambitieux projet ?

Eddy : Je suis ravi d’intégrer le Team, et reconnaissant d’avoir la chance de revenir dans le peloton, huit ans après ma dernière course. J’avais fini largué au deuxième tour en pétant (prout) sur une relance dans la roue d’un quinquagénaire, le truc honteux. Depuis j’ai rangé le vélo. J’ai en quelque sorte une revanche à prendre.

DLM : Penses-tu revenir à un niveau compétitif ? On rigole, on rigole… mais la division Pass’Cyclisme est exigeante.

Eddy : C’est le but de redevenir compétitif. Je ne saurai pas encore dire si ce sera en mars, avril ou juin. À l’heure où je vous parle, j’ai encore du poil aux pattes et 7 kilos de trop. Je vous raconterai mon évolution et ma progression en détail et sans langue de bois, mais l’objectif sportif ne devra en aucun cas empiéter sur la dimension plaisir. Le vélo à la base, c’est rouler plus pour bouffer plus. Il ne faut pas l’oublier.

DLM : Comment tes (déjà) nombreux fans vont-ils pouvoir suivre tes aventures ?

Eddy : Quand vous m’aurez filé les codes de votre site et les mots de passe de vos réseaux sociaux, je viendrai vous raconter tout ça.

DLM : Quand est-ce que tu as programmé ton premier entrainement ? On a hâte de te voir cracher tes bronches dans un pont d’autoroute…

Eddy : Après une exigeante préparation sur des skis de fond (Jérôme Coppel est mon idole), je vais devoir m’y mettre, maintenant que vous m’avez remboursé le demi-plein d’essence pour venir signer le contrat. Vous aurez rapidement de mes nouvelles.

DLM : Un dernier mot pour conclure ?

Eddy : Vous fournissez les rasoirs pour enlever le poil aux pattes ?

Rédigé par La Musette le Monday February 22, 2021

Plus d'articles