Menu
5 trucs à savoir sur Matteo Trentin

Plus solide et infaillible qu’un Nokia 3410, Matteo Trentin est la valeur sûre de Quickstep Floors lorsqu’il est placé pour la gagne. À en croire son potentiel, on va donc beaucoup entendre parler de l’italien lors des prochaines années. Voici donc 5 trucs à savoir sur lui, histoire de vous la péter auprès de vos amis lorsqu’ils vous demanderont « Il est pas mauvais ce rital, tu le connais ? ».

1. Il est le 100e coureur à avoir remporté une étape sur chacun des Grands Tours

Tour de France 2013 et 2014, Giro 2016 et enfin depuis hier Vuelta 2017 : Matteo Trentin est entré dans le cercle très fermé des coureurs ayant gagné une étape sur les trois mastodontes de la saison. À seulement 28 ans, être classé aux côtés de Merckx, Hinault, Cipollini, Cavendish ou encore Anquetil, ça a de la gueule ! Quand on sait que même sur PCM, cet exploit est parfois compliqué à réaliser.

2. Il détient le « ruban jaune »

Cette récompense créée par Henri Desgranges désigne le coureur détenant la moyenne horaire la plus rapide sur une course de plus de 200 kilomètres. Et Trentin le détient depuis sa victoire sur Paris-Tours 2015, avec l’incroyable moyenne de 49,641 km/h. En ville, c’est à la limite de l’excès de vitesse !

3. Il a poursuivi ses études jusqu’à 23 ans

Des études d’économie exactement. Ce qui est astucieux pour un tel finisher, quand on sait à quel point il est important d’économiser le moindre effort pour briller dans la dernière ligne droite. Et un cycliste qui sait compter, ça peut être utile quand tu te bats pour le maillot vert ou pour rentrer dans les délais. 

4. Il courra pour Orica-Scott en 2018

Matteo Trentin, qui semblait s’épanouir chez Quickstep n’a pourtant pas souhaité prolonger son contrat chez Patrick Lefévère. Sans doute trop mis en concurrence par les talents de Philippe Gilbert, Fernando Gaviria ou Julian Alaphilippe, l’italien va voler de ses propres ailes chez les kangourous d’Orica-Scott l’année prochaine. Quitter la meilleure équipe du Monde sur les Classiques pour aller dans une équipe articulée autour de Caleb Ewan et Esteban Chaves, c'est définitivement couillu comme choix de carrière. Comme David Pujadas quittant le JT de France 2 pour LCI.

5. Il sera champion du Monde

Peut-être dès cette année d’ailleurs (vous l’aurez lu ici en premier !). Le parcours du championnat du Monde de Bregen semble taillé pour lui et on le sent très en forme sur cette fin de saison. Au sein d’une squadra azzura solide, on peut penser qu'il saura tôt ou tard carresser l'arc-en-ciel. En tirant son épingle du jeu quand tous les regards seront tournés vers Elia Viviani ?

Rédigé par La Musette le Wednesday August 23, 2017

Plus d'articles